Géraldine Fasnacht: ange gardien dans l'avalanche

28-04-2014


„C’était une journée de poudreuse fantastique, avec un ciel bleu et de bonnes conditions. La journée était parfaite pour tourner des séquences vidéo. Nous filmions à proximité de la télécabine et notre objectif était de réaliser suffisamment de séquences vidéo pour la saison. Je me trouvais en haut avant la descente et je pensais que les conditions étaient encore bonnes. C’était une erreur. Je ne réalisais pas qu’avec la hausse de la température, le manteau neigeux s’était modifié en très peu de temps. Les préparatifs du run ont pris du temps et, à peu près au milieu de la pente, j’ai senti la différence. Mais, à ce moment-là, il était déjà trop tard. Le dernier tronçon à pic était au soleil et c’est là que tout s’est déclenché : une plaque de neige s’est détachée et l’avalanche a déployé toute sa puissance. Au début, je pensait qu’il s’agissait d’un petit glissement de plaque, mais non. Je me suis retrouvée au milieu d’une grande coulée d’avalanche et il n’y avait aucun moyen d’en sortir. Pour la première fois en 15 ans de carrière, j’ai déployé mon système airbags ABS. J’ai atteint la poignée de déclenchement rapidement et facilement. En quelques secondes, les airbags se sont remplis d’air. J’avais l’impression d’avoir des ailes : mon système ABS TwinBag m’a tirée vers le haut et m’a maintenue à la surface de l’avalanche. L’avalanche m’a entraînée sur encore au moins 300 mètres, mais ma position était stable et mes mouvements n’étaient plus désordonnés. 

Lorsque l’avalanche s’est arrêtée, je suis retrouvée en dehors du cône, avec la neige plein la bouche, mais je n’étais pas blessée. L’accident a été une expérience choquante et marquante :  Cet événement m’a encore renforcée dans la volonté de ne jamais sortir sans airbag. En tout cas, j’ai été très heureuse d’avoir mon sac à dos ABS avec moi en cet instant critique."


« retour à l‘aperçu