Géraldine Fasnacht
EN / DE / FR / IT
watch story
Geraldine Fasnacht
Comment passer à travers une avalanche

En tant que freerideuse et adepte du wingsuit, Géraldine connaît parfaitement les risques. Mais c’est également son métier et elle sait donc comment les gérer avec tout le professionnalisme requis. Géraldine a la réputation de tout planifier avec un sérieux et un soin extrêmes, ce qui prend souvent des jours voire des semaines. Elle a toujours su évaluer au mieux les dangers et réduire au minimum le risque résiduel, jusqu’en avril 2014, où elle a été surprise par une grosse avalanche et n’a eu aucun moyen de l’éviter...

Un ange gardien équipé d’un airbag

"Nous tournions des séquences vidéo sur ma montagne fétiche à Verbier, dont je connais chaque couloir. Les deux premiers runs étaient parfaits et, comme les conditions étaient encore bonnes, je me suis lancée une troisième fois. Les préparatifs ont pris un peu de temps et, quand je me suis lancée, j’ai remarqué que le manteau neigeux s’était modifié en très peu de temps." Mais il était déjà trop tard, une plaque de neige s’est détachée et l’avalanche a déployé toute sa puissance. "J’ai été entraînée et j’ai compris que je ne pourrais rien faire pour m’échapper. Par conséquent, j’ai déployé mon airbag pour la première fois en 15 ans de carrière. J’ai eu comme une sensation que quelqu’un m’attrapait par les épaules et me tirait vers le haut. C’était mon ange gardien, autrement dit mon système ABS TwinBag."

Geraldine Fasnacht
Biographie

Géraldine a grandi à Lausanne, dans une famille passionnée de montagne. Dès l’âge de deux ans, elle chausse les skis et, à 14 ans, elle dévale déjà les couloirs les plus difficiles de la région en snowboard. À 20 ans, elle figure parmi les meilleures mondiales du snowboard extrême, a remporté trois fois les Verbier X-tremes et deux étapes du Freeride World Tour, et a décroché de nombreuses places sur les podiums. Adepte du wingsuit depuis de nombreuses années, elle pratique cette discipline en été, aux quatre coins du monde. Au total, Géraldine passe 250 jours par an en montagne.